Jean-François Spricigo – toujours l’aurore

Cet été, le Palais synodal de Sens accueille le photographe Jean-François Spricigo.

Cet artiste d’origine belge, qui a reçu le prix Nadar l’année dernière, arpente le monde depuis de nombreuses années en réalisant des photographies intimes et d’une expressivité rare, sans lien sériel apparent. Son insatiable curiosité l’entraîne à la rencontre de l’autre, de l’animal et de la nature. Attaché principalement au noir et blanc et refusant l’anecdote d’une image documentaire trop explicite, Spricigo est un photographe du sensible, de la profondeur et d’une certaine manière de l’invisible. Voyageur infatigable, il saisit des instants singuliers, dévoilant une poésie mélodieuse unique et souvent teintée de mystère.

Son œuvre, à la fois pure et étrange, nous invite à une autre compréhension de nous-même et de notre environnement. Animé par une relation singulière qu’il tisse avec ses sujets au fil de ses errances, Spricigo propose au visiteur de participer au voyage, celui de la contemplation teintée d’une bouleversante fraternité.

L’exposition se déploie dans la salle remarquable du Palais synodal, constituée d’un corpus d’environ 120 photographies. Parallèlement à l’accrochage, deux vidéos de l’artiste sont projetées dans un espace dédié jouxtant l’exposition des photographies.

Plusieurs œuvres seront également visibles dans la vitrine de la maison d’Abraham, en écho à la principale exposition afin d’encourager les publics à se rendre au Palais.

Commissariat / Emmanuel Berry (Musées de Sens) et l’association Volonté d’art – partenaire de l’exposition avec le 104 Paris

Autour de l’exposition

Visites commentées
  • Samedis 6 juillet, 20 juillet, 3 août et 24 août, à 15h : visite commentée de l’exposition – 5 euros
Jeune public
  • Mercredis 10 juillet et 7 août, à 15h : visite-atelier jeune public – 5€
Visite et rencontre
  • Samedi 29 juin à 14h : visite commentée par Jean-François Spricigo, suivi par une conférence à 16h au CEREP (5 rue Rigault) par Jean-François Spricigo et Agathe Gaillard, galeriste et spécialiste de photographie contemporaine (gratuit)
Théâtre
  • Vendredi 13 septembre à 20h30 au théâtre municipal : Si l’orage nous entend performance artistique, littéraire et vidéo Jean-François Spricigo
Résidence d’artiste
  • Dans le cadre de l’exposition une résidence d’artiste a été organisée avec les élèves de terminale, option Arts plastiques, du lycée C. et R. Janot de Sens. Les travaux réalisés lors de cette résidence sont exposés durant l’été sur les quais de l’Yonne sous le titre Se dépasser pour s’atteindre .
Journées européennes du patrimoine
  • Samedi 20 et dimanche 21 septembre : visites de l’exposition, atelier jeune public autour de l’exposition
Affiche Spricigo

Nouveaux horaires pour la Bibliothèque du CEREP !

A partir du 3 juin, les horaires de la bibliothèque du CEREP changent !Vous pourrez venir consulter les ouvrages et documents les :

lundis, mardis, jeudis de 14h à 17h et vendredis de 9h à 12h et de 14h à 17h
ou sur rendez-vous au 03 86 83 88 94 / a.lipinski@mairie-sens.fr

 

Les Musées sur le Pass Culture !

Tu as entre 15 et 18 ans ? Rendez-vous sur l’application Pass Culture pour retrouver les offres des Musées de Sens.

Comment ça marche ?

À destination des jeunes de 15 à 18 ans, ce dispositif accessible depuis une application mobile donne accès à un éventail d’offres culturelles gratuites ou payantes à proximité.

Le principe est simple ! Des crédits sont alloués – sous certaines conditions – et permettent d’acheter et de réserver les offres proposées par les Musées de Sens : une entrée au musée (pour les 18 ans et plus), un atelier créatif, une visite guidée ou autre évènement ponctuel, etc.

Les Musées proposent également des offres de visites et ateliers à destination des scolaires avec le Pass Culture. Les enseignants sont donc invités à se rendre sur le portail ADAGE pour les découvrir.

Plus d’informations >>> ICI

Livret jeune public « Préhistoire »

Venez découvrir en famille les secrets de la Préhistoire avec ce livret jeune public consacré aux collections des périodes Paléolithique et Néolithique.

Enquêtez dans les salles du musée à travers un parcours ludique pour devenir de parfaits archéologues !

Disponible à l’accueil du musée ou à télécharger ICI

Visite numérique GuidiGO

NOUVEAU !!!  À partir du lundi 8 août 2022

En 2022, les Musées de Sens développent leurs outils numériques et proposent un parcours de visite sur l’application GuidiGO pour améliorer l’expérience des visiteurs.  

Il sera maintenant possible de (re)découvrir l’ensemble des collections permanentes sur smartphone ou tablette. Laissez-vous guider par les textes, les bulles sonores et les images dans toutes les salles des Musées. Archéologie, Trésor de la Cathédrale et Beaux-Arts sont au programme dans ce parcours « tout public » d’environ une heure et demie. Pour la première fois, des documents et images inédits enrichissant la visite vous seront dévoilés.

Pour profiter de cette nouveauté, rien de plus simple !

Il suffit de télécharger l’application sur son smartphone et de se munir de son casque audio, puis de télécharger le parcours sur le compte Tourisme Sens intitulé « Visite aux Musées de Sens ». Une fois le parcours téléchargé, il est accessible sans besoin de connexion internet. Pour les visiteurs ne possédant pas de smartphone, des tablettes et des casques seront proposés à l’accueil des Musées. Le tout (hors prix d’entrée) est gratuit.

L’exposition Synode à travers 6 artistes

L’exposition « Synode, parler le paysage » a été conçue sous la forme d’un dispositif original et immersif.
Une douzaine d’acteurs du monde des arts, des idées et des sciences propose une reconstitution des paysages au palais synodal jusqu’au 4 octobre.

Six des 12 artistes vous livrent leur réflexion dans ces courtes vidéos.

Boris Presseq

Il y a des choses qui fleurissent sur le bitume. C’est ce que nous apprend Boris Presseq, qui a lui-même grandi en ville et est aujourd’hui botaniste au Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse. Dans les couloirs de son lieu de travail, parmi les herbiers et les taxidermies, Boris nous parle du végétal urbain, de bibliothèques, et plus globalement de langage ; il explique l’individualité des pâquerettes, le prénom de ses figuiers, et qu’il suffit parfois de nommer pour faire éclore. Lors de notre rencontre, Boris nous a aussi offert des graines. Nous en avons fait pousser d’autres au sein du palais. De l’euphorbe des garrigues à la joubarbe à toile d’araignée, il s’agit d’espèces vivant au bord des chemins, dans les murs, parmi les ruines et les éboulis.

Céline Baumann

Que se passerait-il si nous remplacions nos politiciennes et politiciens par des fleurs? C’est une des questions que pose l’architecte du paysage Céline Baumann. Ses différents travaux engagent à réfléchir aux droits des plantes, à apprendre de leur intelligence et de leur sexualité. En explorant l’intimité du monde botanique, elle analyse la manière dont l’environnement porte plus largement en lui la marque de rapports de pouvoir et d’inégalités entre les genres. Elle fait ainsi écho à Birdcalls, l’œuvre sonore de Louise Lawler diffusée dans la cage d’escalier du palais synodal à l’entrée de l’exposition. Du skatepark aux orchidées de Nouvelle-Zélande, Céline appréhende ainsi le paysage comme une réalité politique, et lui imagine même un avenir législatif. Le tout passe d’abord par un face à face : il s’agit d’engager un dialogue avec les plantes en leur accordant la même légitimité qu’à n’importe quelle entité humaine.

Frédérique Aït-Touati

À la fois metteure en scène et historienne des sciences, Frédérique Aït-Touati fait se rencontrer des mondes. Elle ausculte le nôtre au travers de spectacles qui travaillent nos imaginaires écologiques. Loin de la scène, dans les coulisses de son appartement, Frédérique nous invite à repenser la différence entre paysage et personnages. Elle nous propose de troquer le point de vue humain pour observer la multiplicité des points de vie qui construisent nos écosystèmes – allant de l’échelle du microscope à celle de la lune. C’est, à son sens, parmi les astres et les non-humains que se cache le dernier véritable paysage.

Hicham Berrada

L’artiste marocain Hicham Berrada travaille comme dans un laboratoire. Il mêle la connaissance au hasard, la science à la poésie. Au sein de son atelier, il reproduit des protocoles scientifiques pour faire éclore des phénomènes et des images « comme un peintre maîtrise ses pigments et pinceaux […] ». Inspiré par les paysages désertiques – l’Atlas de son enfance et les montagnes des Pyrénées – Hicham souligne le potentiel qu’a le vide pour stimuler l’imaginaire, faire jaillir les projections et même les présages. Présages, c’est justement le titre qu’a donné Hicham à une série de performances et de vidéos qu’il réalise depuis plusieurs années. Une d’entre elles est venue se nicher dans la cheminée du palais synodal. Elle donne à voir une suite de réactions chimiques qui, générées dans un bocal ou un aquarium, évoquent de manière abstraite des éléments de l’environnement naturel. Ces formes, textures et couleurs composent alors des micro-paysages imaginaires qui ménagent aux spectatrices et spectateurs de l’espace pour leurs propres visions.

Mylène Pardoen

Mylène Pardoen écoute le paysage plus qu’elle ne le regarde. Docteure en musicologie, elle se définit comme archéologue du paysage sonore, une discipline dont elle est la fondatrice. À l’aide de microphones, de technologies immersives et parfois interactives, Mylène parvient à restituer des ambiances sonores venues d’autres époques. Dans son entretien, elle nous transporte ainsi jusqu’à une scène de marché du XVIIIe siècle, au Grand Châtelet, à Paris. Et puisque même les murs ont des oreilles, Mylène nous parle ici depuis les interstices. Sa voix fait vibrer la pierre du palais synodal pour nous décrire le passé et nous projeter vers l’avenir ; elle rappelle l’importance qu’il y a à être à l’écoute du monde et des autres, pour veiller au futur paysage collectif.

Éric Lenoir

Avant d’être paysagiste et pépiniériste, Éric Lenoir était punk. Cette attitude, il l’applique aujourd’hui à la nature : au Flérial, son jardin à lui, situé près de Montholon (Yonne), les choses poussent librement – l’idée étant toujours d’en faire le moins possible. Sa guitare à la main, il nous parle de flemme, de Pink Floyd et nous joue même quelques accords. Entre deux riffs, Éric nous décrit le temps de la graine, qu’il faut laisser germer. Il nous rappelle ainsi que le paysage est autant une affaire d’espace que de durée. Entre la mousse et les paillettes, des souches nous projettent alors dans un futur opaque. Sortes d’horizons mystérieux, elles laissent présager ce que pourrait devenir le paysage quand le temps s’emballe et les milieux s’assèchent.

Ouverture de la salle Napoléon -mai 2021 !

En cette année de commémoration de la mort de Napoléon à Sainte-Hélène, les Musées de Sens sont heureux de vous présenter une toute nouvelle salle dans son parcours d’exposition permanente. Les Musées conservent une collection de souvenirs napoléoniens dont l’emblématique bicorne porté à Waterloo et le costume de colonel de chasseur à cheval, ramené par son fidèle serviteur, le Mameluck Ali.

Principalement centrée sur la vie à Sainte-Hélène et la constitution de la légende napoléonienne, cette salle présente des objets inédits, restaurés, et mis en valeur grâce à un mobilier repensé et adapté, en partenariat avec la Fondation Napoléon et avec le soutien d’Aderamus.

Ouverture de la salle Napoléon le samedi 29 mai 2021.

Visite-flash les lundis 14 juin et 9 août de 12h30 à 13h30 (sur réservation, 10 personnes maximum)

Visite thématique « Napoléon et Sens », le samedi 28 août à 15h (sur réservation, 10 personnes maximum)

Ouverture nocturne de la salle Napoléon jusqu’à 21h les jeudis 1er juillet et 30 septembre.

Pour les plus jeunes, n’oubliez pas de télécharger le livret jeune public Napoléon pour découvrir Napoléon en s’amusant !

Réouverture des Musées de Sens !

Nous sommes heureux de vous retrouver !

Réouverture des Musées de Sens mercredi 19 mai à 14h.

Les horaires sont modifiés :

  • lundis, jeudis et vendredis : 14h-18h30
  • fermeture tous les mardis
  • mercredis, samedis, dimanches et jours fériés (dont lundi de Pentecôte) : 10h-12h30 et 14h-18h30

Accès limité à 207 visiteurs en même temps, gel à disposition, masque obligatoire à partir de 11 ans et recommandé à partir de 6 ans.

A très vite !

Les Journées Européennes des Métiers d’Art

Coordonnées par l’Institut national des Métiers d’art, les JEMA mettent en valeur les savoir-faire des professionnels des métiers d’art et du patrimoine. En raison de la crise sanitaire, l’évènement se tient du mardi 6 avril au dimanche 11 avril 2021 en version numérique, avec plus de 250 propositions. Retrouvez le programme complet sur www.journeesdesmetiersdart.fr.

A Sens, l’Atelier de Moulage, créé en 1986, permet la conservation du patrimoine, pour le transmettre aux générations futures et ainsi le valoriser. L’atelier de moulage a ainsi immortalisé des sépultures du Néolithique, des vestiges gallo-romains ou médiévaux. Quatre personnes travaillent dans l’atelier, qui aurait dû ouvrir ses portes pour les JEMA. Contrainte de se déployer en ligne, nous vous proposons une petite visite en vidéo afin de découvrir le métier de mouleur statuaire et le travail réalisé par l’atelier de moulage.

 

Semaine des mathématiques !

Les Musées de Sens s’associent à la Semaine des mathématiques et vous proposent, comme chaque année, un petit livret d’activités, à faire pour petits et grands !

Téléchargez-le maintenant !

Images de femmes

En ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, les Musées de Sens ont souhaité vous proposer une immersion dans les figures féminines des collections Beaux-Arts. Figure maternelle, image de perfection, symbole de réussite, femme peintre ou  fantasme sensuelle, suivez-nous à travers quelques femmes emblématiques des Musées de Sens !

Amour aux Musées

Pour la Saint-Valentin, les Musées de Sens vous ont concocté un petit voyage autour de trois œuvres emblématiques des Musées de Sens, pour une petite parenthèse amoureuse.

Retrouvez-nous dimanche 14 février à partir de 10h sur notre page Facebook et sur la chaîne Youtube de la Ville de Sens !

Pin It on Pinterest